Association d'information sur l'allergie et l'asthme

Êtes-vous allergique aux chats ?

La meilleure façon de contrer cette allergie, c’est de trouver un autre foyer accueillant pour votre chat. Sinon, vous pouvez toujours tenter de réduire la quantité d’allergènes de chat dans votre maison. Cela sera néanmoins beaucoup moins efficace que de laisser aller votre chat.

Les allergènes du chat se trouvent surtout dans leur peau et leurs squames (pellicules). Ils ont tendance à les déposer partout dans la maison, en particulier sur les tapis, sofas, couvertures, lits, etc. Les squames d’un chat ne sont pas faciles à enlever ou à éviter ; elles sont légères et ne pèsent presque rien. Leurs particules peuvent rester suspendues dans l’air pendant des heures et sont aussi « collantes ». On connait bien la présence d’allergènes des chats non seulement dans les maisons où ils vivent mais aussi dans les écoles, les édifices publics, voire dans les maisons où il n’y a pas de chats.

Les premières mesures à prendre pour réduire la quantité des allergènes de chat à la maison consistent à se concentrer sur les tapis, sofas, tentures, couvertures, etc. Interdisez la présence du chat dans les chambres à coucher et, si possible, gardez-le à l’extérieur. Il est essentiel de passer régulièrement l’aspirateur sur les tapis, les matelas et les meubles rembourrés. Cela empêchera les allergènes de s’accumuler (utilisez un appareil avec de bons filtres, par exemple, des sacs à double épaisseur ou des filtres de type HEPA).

Laver les animaux régulièrement, jusqu’à deux fois par semaine, permet en plus d’éliminer une grande quantité d’allergènes. Avec les chats, c’est facile à dire mais difficile à faire ! Par ailleurs, il n’est pas certain que la filtration de l’air puisse aider. Elle pourrait plutôt disperser les allergènes en suspension, en augmentant d’autant leur quantité qui circule dans l’air. Enfin, si vous avez été en contact avec un chat, il suffit de changer vos vêtements et de les laver pour vous débarrasser de ses allergènes.

Les renseignements ci-dessus ont été tirés d’un article trouvé sur le site du WAO par Thomas A E Platts-Mills de l’Asthma and Allergic Diseases Center, University VA Medical Center, Charlottesville, VA. Pour plus d’information, visitez la section Allergic Diseases Resource Center du WAO à l’adresse : Le lien suivant s'ouvrira dans une nouvelle fenÍtrewww.worldallergy.org/professional/allergic_diseases_center/allergen_avoidance/index.shtml

Info asthme allergies, numéro 1 2005

return Retour à la section de l'information sur l'allergie

| Politique de confidentialité | Contactez-nous | © AIAA, 2009
Site Web maintenu par Konecny Consulting Inc.