Association d'information sur l'allergie et l'asthme

L'A-B-C de l'Allergie au Lait

Gloria Shanks, Coordonnatrice, AAIA Atlantique

L’allergie au lait provient d’une hypersensibilité du système immunitaire aux protéines du lait de vache. Les symptômes apparaissent quelques minutes ou quelques heures après avoir ingéré le lait et varient de légers à graves. Si l’allergie est sérieuse, il faut éviter tout contact avec les protéines du lait. Heureusement, la plupart du temps cette allergie se perd avec l’âge. Les études montrent que 2 à 3 % des nourrissons sont allergiques au lait mais que la plupart voit disparaître cette allergie à l’intérieur d’une période de deux ans. L’allergie au lait débute très tôt chez les enfants, rarement après 12 mois.

L’intolérance au lactose présente un phénomène complètement différent. Ça n’est pas une allergie. L’intolérance au lactose provient d’une déficience en lactase, une enzyme nécessaire au système digestif pour dégrader le lactose (sucre du lait). Les symptômes de l’intolérance au lactose affectent le système digestif.

Dans les dernières années, les praticiens qui s’intéressent aux approches parallèles en santé ont recommandé de bannir le lait et les produits laitiers à l’encontre de divers maux mais cela n’a rien à voir avec l’allergie au lait et n’est pas fondé scientifiquement. Il n’y a aucune preuve que la consommation de produits laitiers puisse occasionner de l’asthme. Une personne allergique au lait peut développer de l’asthme mais ceci ne signifie pas qu’il y ait, entre les deux, un rapport de cause à effet. (N.B. : une réaction allergique au lait peut provoquer une respiration sifflante, en particulier chez les nourrissons).

Les symptômes de l’allergie au lait peuvent être immédiats ou à retardement. Au niveau du système digestif, ils peuvent provoquer de la nausée, des vomissements, de la diarrhée ou des crampes abdominales. Sur la peau, l’allergie au lait peut faire apparaître de l’urticaire, de l’eczéma ou de l’enflure et, par les voies respiratoires : un écoulement nasal, de la congestion nasale, une respiration sifflante ou de la toux. Certaines personnes allergiques au lait sont à risque d’anaphylaxie, une allergie grave qui met en danger la vie et qui affecte plusieurs systèmes de l’organisme.

Une fois qu’on a développé une allergie au lait, il n’existe qu’une seule façon d’éviter un réaction : éliminer du régime alimentaire toute nourriture contenant des protéines du lait de vache. Une faible quantité de ces protéines pourrait déclencher des symptômes. Le cas échéant, l’allaitement est recommandé aussi longtemps que possible. Sur le conseil de leur allergologue, certaines mères peuvent devoir réduire leur propre consommation de produits laitiers.

Il n’existe actuellement sur le marché aucun produit de remplacement idéal pour tous ceux et celles qui souffrent d’allergie aux protéines du lait. Certains bébés tolèrent les formules hypoallergènes à base de protéines du lait modifiées (il est utile d’avoir un test de tolérance effectué par un médecin) alors que d’autres ont besoin d’une formule totalement exempte de lait. On s’en remet parfois aux formules à base de soya mais certains enfants développent aussi une allergie au soya. Les parents devraient donc demander un avis professionnel à leurs médecins pour trouver la formule convenant le mieux à leur enfant .

Si votre enfant est allergique au lait, avertissez-en toute personne susceptible d’entrer en contact avec lui. Une lettre de votre médecin expliquant son diagnostic vous aidera à convaincre les sceptiques de la gravité de la situation. Ayez les médicaments de votre enfant (ex. : Epi-Pen®) avec vous en tout temps et procurez-lui un bracelet MedicAlert®. Faites évaluer votre enfant par votre allergologue périodiquement. Songez au bon côté des choses : l’élimination des aliments contenant des protéines du lait peut mettre fin à cette allergie.

Lisez attentivement les étiquettes des aliments et communiquez avec les fabricants pour vérifier les ingrédients. La réglementation actuelle ne les oblige pas à divulguer toute présence de protéines du lait dans leurs produits. Voici quelques ingrédients indiquant la présence de protéines du lait :

Pour plus d’information, consultez notre dépliant intitulé L’allergie au lait : les faits. Il est disponible sur notre site Internet à www.aiaa.caL’allergie au lait : les faits (La version PDF s'affichera dans une nouvelle fenÍtre) et au bureau de l’AIAA dans votre région.

Info asthme allergies, numéro 3 2004

return Retour à la section de l'information sur l'anaphylaxie

| Politique de confidentialité | Contactez-nous | © AIAA, 2016
Site Web maintenu par Konecny Consulting Inc.