Association d'information sur l'allergie et l'asthme

Nouveaux principes directeurs sur l’asthme chez les enfants

Mary Allen, directrice générale de l’AIAA

Publiés en 1999, les premiers Principes directeurs du consensus canadien sur l’asthme accordaient peu d’attention à la maladie chez les enfants. Leur récente mise à jour s’y intéresse comme le montre le supplément du numéro de septembre 2005 du Journal de l’Association médicale canadienne. On y traite, entre autres sujets passés en revue lors de l’élaboration de ces principes, du diagnostic de l’asthme au cours de l’enfance, de la prévention, de l’éducation et du traitement. Toutes les recommandations s’appuient sur des données probantes et un niveau de preuve bien établi.

L’asthme se manifeste le plus souvent dans la petite enfance. Plus tôt on en fait le diagnostic, plus on est en mesnure de prévenir la détérioration de la fonction pulmonaire et d’obtenir une bonne maîtrise. Les antécédents familiaux et la présence d’atopie (allergie) constituent deux éléments clés à évaluer pour poser un diagnostic de l’asthme. Les facteurs de risque les plus importants pour la progression de la maladie sont l’asthme parental et la présence d’eczéma. D’autres facteurs comme la rhinite allergique et une respiration sifflante, sans qu’il y ait rhume, contribuent à accroître le risque. L’atopie est un prédicteur d’asthme persistant. Chez les enfants qui ne répondent pas au traitement, le médecin devra être attentif à la présence d’autres affections.

En ce qui concerne la prévention primaire, les auteurs de ces nouveaux principes directeurs remarquent que les données sur l’exposition très jeune à des animaux familiers sont contradictoires. Ils croient cependant que les familles où les deux parents sont allergiques doivent éviter d’avoir des chiens ou des chats à la maison. Ils recommandent, par ailleurs, l’allaitement maternel à cause de ses nombreux avantages bien que les preuves soient contradictoires ou insuffisantes pour affirmer qu’il aide à prévenir l’asthme. En ce qui concerne les mesures de prévention secondaire, il faut éviter de s’exposer à la fumée de la cigarette et voir à un bon contrôle de l’environnement. Les tests d’allergie et la réduction de l’exposition aux allergènes font également partie des recommandations.

Comme pour l’asthme chez l’adulte, le continuum du traitement chez les enfants inclut les éléments suivants :

Les médecins traitants doivent évaluer régulièrement chez leurs patients la maîtrise de l’asthme, ses déclencheurs, la conformité au traitement, les techniques d’utilisation des inhalateurs et toute affection concomitante. On peut envisager l’immunothérapie si l’asthme est bien documenté mais mal maîtrisé. Enfin, l’éducation demeure un élément essentiel au traitement et doit être dispensée aux parents des enfants affectés et aux patients de tous âges.

Pour en savoir plus au sujet de ces nouveaux principes directeurs, en voir l’énoncé complet en anglais à l’adresse Internet Le lien suivant s'ouvrira dans une nouvelle fenÍtrewww.cmaj.ca/content/vol173/6_suppl/index.shtml.

Soulignons que le Dr Allan Becker de l’Université du Manitoba à Winnipeg a joué un rôle de premier plan dans l’élaboration de ces principes directeurs et mérite toute notre reconnaissance. En tant que membre de son comité, je puis témoigner de son profond dévouement et de celui des autres experts qui ont consacré de nombreuses heures à cette mise à jour bénévolement, convaincus qu’on peut améliorer le traitement et la maîtrise de l’asthme. Les statistiques de Santé Canada pour les dernières années révèlent une baisse significative du taux de mortalité due à l’asthme, ce qui prouve que nous faisons des progrès. Nous savons cependant que la maîtrise de l’asthme n’est pas optimale. Parents ou patients, nous avons tous un rôle à jouer. Nous disposons d’excellents traitements au Canada et devons travailler de concert avec les médecins de nos enfants pour voir à ce qu’ils aient accès aux meilleurs soins, à de l’éducation et à des suivis périodiques. (C’est aussi vrai pour les adultes!)

Info asthme allergies, numéro 4 2005

return Retour à la section de l'information sur l'asthme

| Politique de confidentialité | Contactez-nous | © AIAA, 2016
Site Web maintenu par Konecny Consulting Inc.